APRES LE FORUM SOCIAL ICAN DE MARSEILLE

APRES LE FORUM SOCIAL ICAN DE MARSEILLE : UN ESSAI TRANFORMÉ. Par A.BEHAR

Pour une méditerranée débarrassée des armes atomiques.

L’enjeu pour cet événement était simple pour nous: Faire ce forum social thématique (une première), en direction de notre peuple et en même temps vers les peuples du sud que nous retrouverons au forum social mondial (FSM) de TUNIS.

Il a fallu convaincre d’abord nos partenaires de la campagne “ICAN”, mobiliser nos adhérents, et tout faire pour élargir le champ habituel d’intervention de notre coalition.

Le bilan est satisfaisant pour une première, même si l’on devra beaucoup mieux faire dans l’avenir en tirant les leçons de cette journée du 9 mars 2013.

Nous pouvons, d’ores et déjà, tirer d’abord des enseignements pratiques utiles dans l’avenir.

-          Rien n’aurait été possible sans l’extraordinaire mobilisation des organisations locales de la région PACA, regroupées dans ICAN: Les docteurs Yves Perrin Toinin et Anne Marie Guitard en étaient la cheville ouvrière, mais ce qui s’est révélé décisif, c’est l’action majeure des comités de la paix des Bouches du Rhône, d’ATTAC, du MNLE (mouvement national de lutte pour l’environnement), du MAN ( mouvement d’action non violente), de CANVA (coordination de l’action non violente), de l’Appel des Cent, des Verts et du PCF, de la CGT de ARMES NUCLÉAIRES STOP, et tant d’autres, qui ont démontré l’efficacité remarquable d’une coalition locale pour réussir cette initiative nationale.

-          L’AMFPGN  a su être présente de façon significative: parmi la centaine de participants nous étions 12 venus de la région parisienne, du Gard, de la Drome et de l’Aude en plus des provençaux. Ensemble, nous avons pu apporter notre contribution collective au débat, et converger vers un consensus global.

-          Nous avons entraîné dans le forum des membres d’organisations non membres (pour l’instant) d’ICAN, comme les Amis de la Terre, l’ATMF (association des travailleurs magrébins en France), la FTCR ( fédération des tunisiens citoyens des deux rives).

-          Même s’il s’agit d’une simple ébauche, il y a eu un début de dialogue avec des marocains et des tunisiens vivant en France, en lien direct avec la coordination FSM TUNIS de la région PACA. Cela nous semble prometteur pour l’avenir si nous voulons porter ensemble les éléments concrets de notre campagne ICAN dans la région.

-          Le principe des forum sociaux auto organisés, où l’aspect principal est la discussion collective, le rôle des orateurs étant limité au rappel de quelques bases, n’a pas toujours été respecté malgré un réel effort de tous, mais ce principe se retrouve dans la synthèse finale adoptée comme un plan d’écriture, laissant le dernier mot pour la rédaction définitive à tous les participants sollicités par courrier électronique. Car cette synthèse, pour la première fois, sera proposée au FORUM SOCIAL MONDIAL de Tunis, résultat d’une vision collective, sous forme de propositions à tous les participants  du monde entier qui débattrons au FSM.

QUELLES SONT LES AVANCÉES POUR ICAN ?

-          L’objectif principal, c’est à dire l’adoption internationale d’une convention pour l’élimination des armes nucléaires, est notre but. Ce n’est pas par hasard si l’extraordinaire réussite de la conférence d’Oslo (expliquée par PIERRE VILAR, coordinateur d’ICAN France) s’est inscrite dans nos discussions. Mais la journée de Marseille est aussi la démonstration qu’une traduction concrète et ouverte de notre campagne  dans cette région, avec le style et les méthodes des forums sociaux, est possible et fructueuse. Le  FSM, depuis Porto Alegre proclame qu’un autre monde est possible, nous affirmons nous, qu’un autre monde, débarrassé de la menace atomique est une des conditions d’un changement fondamental attendu par tous les peuples du monde.

Nous, participants du forum social thématique de Marseille, proposons :

-          D’étendre et d’élargir la proposition d’une zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen Orient, proposition aujourd’hui portée par l’Egypte après la tentative avortée de la conférence d’Helsinki, vers une zone méditerranéenne exempte d’arme nucléaire. Cela suppose d’abord d’interdire la circulation des sous marins et porte avions porteurs de têtes nucléaires en interdisant tout accostage dans les différents ports de la Méditerranée (comme pour la zone dénucléarisée du sud est asiatique). Cela suppose ensuite d’éliminer les stocks actuels d’armes atomiques “tactiques” ou autres, de l’OTAN ou des Etats-Unis (par exemple en Italie et en Turquie), Mais en ce qui nous concerne, avec une priorité pour ces stocks en France, aussi bien à Istres qu’à Toulon. Enfin, ouvrir les négociations pour construire une zone exempte d’armes nucléaires englobant tous les pays riverains.

-          De réactualiser et d’introduire, dans les aspirations de tous les peuples riverains, la nécessité, dans le contexte de la crise économique et sociale mondiale qui nous touche tous, une réduction massive du coût de toutes les formes de programme nucléaire. Cela concerne d’abord les budgets militaires mais aussi les projets pharaoniques de certains, car cet argent est directement prélevé sur les besoins urgents de la population en éducation, santé, logements, etc.

-          D’agir ensemble pour la transparence et l’information objective sur les déchets nucléaires, présents officiellement, secrètement ou clandestinement, dans tous nos pays. Cela concerne au premier chef notre responsabilité européenne dans l’existence de ces déchets, comme sur les lieux des essais atomiques au Sahara algériens. Cela concerne aussi les exportations illicites de déchets nucléaires, par exemple à partir de l’Italie, ou les négligences sur la sécurité des transports des matières radioactives  comme en Libye, au Liban ou en Egypte. Nous proposons au FSM une campagne commune sur ce sujet et de constituer entre nous, de société civile à société civile, une commission d’enquête pour LA VERITÉ, pour identifier les responsables (militaires? Industriels? L’OTAN? La mafia?) ainsi que les localisations, clandestines ou pas, des déchetteries radioactives.

-          Proposer au FSM une alternative à la soit disante sécurité collective basée sur la terreur nucléaire qui nous “protège” en faisant de chacun d’entres nous une cible potentielle exclusive de tout conflit atomique. Nous proposons la sécurité humaine, avec comme objectif unique la protection des humains et non des états. Cela passe par la construction d’une confiance entre nous, englobant tous les peuples. Cette alternative humanitaire inverse le concept de sécurité d’état actuel, la terreur nucléaire présentée comme la solution par les puissances atomiques devient dans notre alternative le problème à résoudre.

Grâce aux travaux du forum de Marseille, notre campagne ICAN est porteuse de ces propositions à débattre pour tous les participants du FSM à Tunis. Rappelons ici que l’AMFPGN envoie une délégation de 9 adhérents. Nous espérons en retour revenir plus forts, enrichis par les remarques, les critiques, les idées de tous les autres.

Pour la réussite de notre campagne ICAN, il faut agir sur nos deux jambes :

-          vers les états comme à OSLO et demain à Mexico pour une convention d’élimination des armes nucléaires

-           vers les peuples, comme nous avons commencé modestement à le faire à Marseille.

Pour nous en France, confronté à l’omerta des pouvoirs publics et au maintien têtu d’une force de frappe absurde, nous nous devons d’agir d’abord en balayant devant notre porte, mais aussi en rendant compte de nos actes aux autres peuples. C’est dans cet esprit que nous partons à TUNIS, du 24 au 30 mars 2013.

Un commentaire à to “APRES LE FORUM SOCIAL ICAN DE MARSEILLE”

  • francine:

    la citation concernait LES BASES DE L’OTAN en Méditerranée, dans le cadre
    des lieux de stockage en EUROPE DU SUD;
    Nous avons bien sur parlé d’ISRAEL et de son probable stock de têtes
    atomique, mais de façon concrète sur la réalité de SES DECHETS NUCLEAIRES ,
    qui menacent maintenant et quotidiennement les israéliens de Dimona et les
    palestiniens de Hébron.
    Le MAN était activement présent à nos côtés à Marseille, et en effet, leur
    option du désarmement unilatéral n’empêche pas notre action commune au sein
    d’ICAN; Notre site à un lien spécial avec le MAN, ce qui permet à tous nos
    confrères de consulter les écrits du MAN.
    Merci cher ami pour votre intervention, en toute amitié
    A. BEHAR

Laisser un commentaire

Nuage
Evènements à venir

  • 14.09. - 30.12.2016 |
    Spectacle “A-DEMOCRATIE” de et par NICOLAS LAMBERT
    » En savoir plus «