COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLÉE GENERALE DE L’AMFPGN 2010

MAISON des ASSOCIATIONS du 7ème PARIS

12 mars 2010

RAPPORT MORAL présenté Abraham Behar :

-2009 a vu la suite prévisible de la crise avec la crispation nationaliste et la montée des conflits caractérisée par la multiplication des émeutes. Mais c’est aussi l’année de l’offensive pour le désarmement nucléaire avec le vote unanime dans ce sens par le Conseil de sécurité de l’ONU (malgré les réticences françaises).

Nos actions internationales :

-Après le Congrès européen de l’IPPNW, nous sommes mondialement en ordre de marche avec un objectif précis : la fin de la guerre froide, c’est à dire la fin de l’alerte atomique maximale comme prélude au désarmement nucléaire multilatéral. Une délégation de l’IPPNW a été reçue au Quai d’Orsay porteuse de ce message en octobre dernier.

Nos actions dans l’hexagone :

-En cohérence avec la stratégie de l’IPPNW nous avons fait notre possible pour que des voix autorisées s’expriment pour appeler au changement de la politique nucléaire du Président de la République et l’inciter à rejoindre l’élan mondial pour le désarmement nucléaire. Le texte signé par A. JUPPÉ et M. ROCARD va dans ce sens (M et GN  Vol. 24  N°4) ; il reste à amplifier les effets de ce premier pas.

-Notre place dans la coalition pour le désarmement nucléaire (ICAN) : ce collectif d’organisations a réussi son objectif : Les JOURNES du DÉSARMEMENT NUCLÉAIRE de CAEN (JDN) ; il lui en reste un second : la mobilisation pour la révision du TNP en mai prochain.

Aux JDN, notre participation en nombre (12 collègues étaient présents) et en qualité (animation de 2 ateliers) a été remarquée. Rien n’aurait été possible sans le travail considérable de nos adhérents du Calvados ; qu’ils en soient remerciés. Notre co-président de l’IPPNW, Sergei KOLESNIKOV, était présent ; il a brillamment exposé la position actuelle de la Russie (M et GN Vol. 24  N° 4).

-Nos actions avec l’AVEN (Association des Vétérans des Essais Nucléaires) : la loi d’indemnisation a été adoptée le 5 janvier 2010 ; même si elle n’est pas parfaite, c’est une grande avancée car elle répond enfin aux souffrances des vétérans des essais nucléaires puisqu’elle reconnaît la réalité des maladies radio induites. Il faut constituer une commission médicale pour leur venir en aide.

-Les Étudiants : pas d’initiative majeure en 2009 malgré l’élection au bureau de nos 2 internes. Par contre, des activités sont prévues en 2010 à Paris, en particulier à la Cité universitaire.

Nous espérons envoyer une délégation étudiante au Congrès de Bâle.

Il faut ajouter deux points importants :

-Notre association est de plus en plus sollicitée comme expert, en particulier sur la question des « faibles doses ».

- Nous sommes saturés d’injonctions basées sur la peur : au lieu d’insister sur la menace nucléaire terrifiante il faudrait privilégier le rôle fondamental du médecin, au service des humains, et donc sur les valeurs positives qui expliquent notre refus de l’arme nucléaire (récemment, un de nos collègues marseillais a expliqué qu’il a adhéré à l’AMFPGN parce qu’il considère la menace nucléaire comme inhumaine par définition). Nous proposerons cette approche au prochain congrès de l’IPPNW.

RAPPORT FINANCIER :

Les comptes de l’exercice 2009 sont en équilibre.

La trésorière a demandé à l’assemblée d’ouvrir 2 rubriques dépenses dans le budget prévisionnel 2010 : complément de fonctionnement et congrès de Bâle (étudiants).

Les deux rapports ont été adoptés à l’unanimité.

QUE DIRE DE L’AVENIR ?

2 dates vont polariser nos actions :

-La révision du TNP à l’ONU en mai 2010.

-Le congrès de l’IPPNW à Bâle en août 2010.

Elles seront présentes dans toutes nos manifestations, réunions publiques et interventions auprès des lycéens  (région PACA) ou des étudiants. Malgré la dureté du contexte mondial, malgré nombres de nuages noirs qui s’amoncellent, un espoir est né  depuis le discours de Prague de Barak OBAMA et la réponse favorable de la majorité des acteurs mondiaux.

En deuxième partie, a été projeté un film sur la création de la bombe atomique israélienne. Très instructif. Celle-ci est l’œuvre conjointe de physiciens Français et Israéliens depuis les années 50. Le film montre le rôle central du mensonge et le rejet complet de tout contrôle démocratique (par exemple, la coopération a continué pendant 2 ans malgré l’ordre du président DE GAULLE d’arrêter le programme conjoint)

Le Bureau de l’AMFPGN

Laisser un commentaire

Nuage
Evènements à venir

  • 14.09. - 30.12.2016 |
    Spectacle “A-DEMOCRATIE” de et par NICOLAS LAMBERT
    » En savoir plus «