En Espagne, 44 ans après, le Plutonium est toujours là

En ADALOUSIE, QUARANTE QUATRE ANS APRES,  LE PLUTONIUM EST TOUJOURS LÀ !

Le 17 janvier 1966, un avion américain B52 a largué par erreur 4 bombes nucléaires sur le village de Palomares (Andalousie, Espagne). HEUREUSEMENT LES BOMBES N’ÉTAIENT PAS ARMÉES, mais le nuage radioactif à couvert une zone de 226 hectares au tour du village de 1500 habitants.

 
 

bomb-h-palomares-1966s

bomb-h-palomares-1966s

 
 
Récupération d’une bombe H perdue en mer au large de Palomares, en Espagne en 1966. On la voit ici après avoir été issée sur pont du vaisseau USS Petrel.
 
 

 

La décontamination a commencé très tôt et les américains ont remporté aux USA 1400 TONNES DE TERRE RADIOACTIVE.

 Les autorités espagnoles ont pensé le problème réglé, mais en 2008, on a retrouvé 40 hectares de sol contaminé au plutonium et à l’américium, tous deux hautement toxiques. Malheureusement, refaire la même opération coûterait 25 millions d’euros, et le gouvernement US traînent les pieds pour transférer chez eux les 6 000 mètres cubes de terre à haut risque.
Les catastrophes nucléaires civiles ou militaires sont sans fin, bien au delà des autres exemples, chimiques ou autres.
Les Espagnols aussi, comme à Tchernobyl, Semi Palatinsk ou au Nevada, devront vivre avec. Pour nous,  Français on pourra se consoler avec notre montagne de déchets nucléaires.

Laisser un commentaire

Nuage
Evènements à venir

  • 14.09. - 30.12.2016 |
    Spectacle “A-DEMOCRATIE” de et par NICOLAS LAMBERT
    » En savoir plus «